Face care routine – April 2013

Hello sweeties,

Well yes, the post title is boring. But the content is less (hopefully).

For a few years now, I do layering skin care. Layering is a japanese technique that I  discovered through Sonia’s blog and, intrigued, I started to follow this routine. The principle is to superimpose layers (whence “layering”) of products. The 3 basic gestures are cleansing, tonering, moisturizing. Then you can add specific care products and stuff. It’s not that much time taking than the usual washing-face-with-soap-and-barely-moisturizing-it and it’s a real pleasure ritual.

I’m under the impression that I know my skin better thanks to that. I have a dehydrated and sensitive combination skin. Meh. It’s super oily on the nose and as dry as desert on the cheeks. I have small imperfections, blackheads and sudden redness (in particular on the cheeks). But I’m ok with that. I never had acne, I rarely have spots and my priority is rather to have a comfortable skin than a flawless one and this is how I choose my face care products. I first want moisturizing and appeasement.

Speaking about how I choose my products, I try to favor bio. My make-up products are full of bullshit, so I try to rebalance my chakras (wut) with a healthier skin care. And when not bio, I tend to use pharmacy products (because they’re supposed to be safe for sensitive skins and not very expensive) or asian brands (because they’re great value and more adapted to my asian skin, surprise). Enough with the life talking, let’s get into the heart of the matter. face care routine 1 © WinaMorning :

  • Detoxifying cleansing foam – Etat Pur

face care routine 2 © Winaface care routine 3 © WinaIn the morning, I wake up (thank God) and after the obligatory sacred cup of tea, I wash my face with Etat Pur Detoxifying Cleansing Foam. I love cleansing foams because they’re gentle and last veeery long (I’m using this bottle since… Since… Well I can’t even tell. Probably December). In early April, it was very cold in Paris and my skin was so dry that nothing could be done about it I guess, even the Detoxifying Cleansing Foam was *aggressive* for me (I could see my skin start to peel off after each wash, ugh). In the second part of April, it did its usual perfect job.

[French readers, I already talked about it here yup yup]

  • Thermal Water – Avène

face care routine 4 © WinaObligatory step for me since I discovered that I have a dehydrated skin. It helped me a lot with the cold weather. I spray it all over my face and also on my neck, I wait that it dries a bit (but not completely), just before applying the toner. I also use it each time I spot some random redness on my face, it really calms my skin. It’s a good investment, I have the 300 mL spray and it cost me something like 8€.

  • Anduze Region Bamboo Hydrolate – Aromazone

face care routine 5 © WinaA hydrolate is a product of plants distillation.
I use that as a toner, applied with a cotton pad when my face still have some Thermal Water on it. It takes the last impurities off and start the moisturize step. I like the light smell of this hydrolate. I bought mine on Aromazone, but I guess you can find it elsewhere. It also is supposed to regulate sebum, but I didn’t see that mush difference. I guess it’s ok.

  • Sensitive skin moisturizer – Mixa

face care routine 6 © Wina Cheap, efficient, non greasy. Really nice. It was my best friend this winter, but in March and early April, it wasn’t enough anymore because the cold weather has last too long and my skin couldn’t handle it anymore. But now it’s good again!

Night :

Same routine, but with my homemade bio cleansing oil in addition.

face care routine 7 © Wina

face care routine 8 © Wina

Tiny washed brain ha

In layering, cleansing oil is recommended for removing make-up. Or any rich make-up remover (like the cream ones), because that’s what works the best. Forget the cleansing milk, micellar water and even more the cleansing wipes. First, it’s more aggressive. Second, it’s less efficient. Third, it’s cotton pads waste. You really see the difference when you switch to cleansing oil. Oh and try to use those that don’t have mineral oils in it (= come from petrol, yummy), favor vegetal oils.
My experimented cleansing oil is made of argan oil and water melon (not watermelon) oil. I added Babassu foam, so that it emulsifies with water (= change into a kind of milk) and drops of E vitamin to make sure that I’ll conserve it for a while. But I think I messed up with the quantity of Babassu because it’s all thick (like custard), hard to massage. Or maybe is it because I shaked the bottle too much. Anyway, it does the job though, as well as the cleansing oils that I bought before, and maybe better. And it’s total safe, no itchy eyes, yeepee!

Phew! Finally, this is the end of the post. Hope you’re still alive and that it interested you (a bit)(a tiny tiny bit).

(FR) Quand le luxe rencontre la parapharmacie

Salut les poussins,

1er post en français yeah yeah (ah, ça y est, si on commence les anglicismes, on est foutu). Parce que je trouve que c’est plus pertinent pour le sujet d’aujourd’hui, à savoir les produits État Pur, fruits d’une collaboration entre Bioderma et Institut Esthederm, que j’ai commencé à utiliser il y a quelques mois.
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Institut Esthederm est le genre de marque qui s’achète en parfumeries et qui coûte un avant-bras, ce qui est moins pratique pour se tartiner de crème du coup. Quant à Bioderma, c’est la grande copine d’Avène sur les étagères de parapharmacies, et aussi celle des petits budgets donc.
Lorsqu’État Pur fut lancée, je n’ai pas attendu bien longtemps avant de me jeter sur leurs produits. Et ce d’autant plus que les prix sont tout petits petits. Comptez moins de 10 euros par produit. Cool, non ? 

Comme j’ai une peau mixte sortie tout droit de l’Enfer, j’avais d’abord opté pour le fluide oil-free désaltérant ou B20 pour les intimes.

b20

 

Vous vous souvenez quand je vous disais que j’avais une peau mixte sortie tout droit de l’Enfer ? C’était il y a 10 secondes. (haha pardon.) J’ai la zone T qui graisse plus qu’un cornet de frites Mcdo et les joues aussi sèches que le désert de Gobi (vous trouvez pas que c’est mignon comme nom, Gobi ? Idée de nom pour animal de compagnie : Gobi).
Le fluide matifie très bien. Là est le problème. Il matifie très bien, mais il laisse mes joues de hamster déshydratées. Je ressemble donc à une momie de hamster. Le drame. Même pour l’été, je ne le trouve pas assez hydratant. Je n’ai jamais racheté ce produit. Mais il doit être parfaitement adapté aux peaux grasses.

A la fin de mon flacon, j’ai décidé d’investir dans l’émulsion légère hydratante SPF 10, aka B22.

 

b22

Il semblerait qu’elle soit discontinuée. En tout cas, je ne la retrouve plus sur le site. Et grand bien nous fasse. Car mon expérience avec ce produit fut un désastre. Parce que ça pue. Oui, ça pue. Ça ne sent pas l’oeuf pourri non plus, rassurez-vous. Mais ça sent… Le poivron. Alors on peut aimer le poivron comme aliment hein. Perso, j’aime bien, j’ai pas de problème avec, on cohabite en harmonie, il est sympa tout ça, tout va bien, pas de souci, tékaté toi-même tu sais. Mais sentir le poivron, c’est autre chose.
 Côté texture, comme tous les hydratants à protection solaire, c’est un peu pâteux donc pas très agréable. Et évidemment, ça fait graisser la peau.
 Je ne suis pas arrivée au bout du flacon, je n’ai pas réussi à l’utiliser plus de 5-6 fois. Et encore, vous voyez que j’ai vraiment fait l’effort. J’ai quand même subi cette odeur de poivron sur mon visage pendant 5 utilisations. Si c’est pas du courage ça, franchement.

Quoiqu’il en soit, mes achats chez État Pur me donnait droit à des échantillons. J’ai ainsi pu tester l’émulsion légère hydratante B21, c’est-à-dire la version qui pue pas.

 

b21

 

Et là, c’était trop cool. Vraiment. J’ai adoré cette crème. Elle était parfaite pour ma peau. Elle matifiait correctement et hydratait mes joues. La joie dans mon coeur.
 J’en ai donc acheté un flacon récemment. Et là, c’était la fin du monde. Elle n’était pas assez hydratante. Quand ma peau tire un peu après le nettoyage, ça passe. Mais parfois ça tire un peu plus et ça ne fait plus l’affaire. J’ai beaucoup pleuré intérieurement. Le produit me correspond parfaitement l’été, mais pour l’hiver, ce n’est pas assez costaud. Dommage.

Si vous avez une hygiène à peu près correcte, vous savez qu’il faut nettoyer son visage avant de l’hydrater (YOU DON’T SAY?). Tout ça pour dire qu’en plus des crèmes, j’ai essayé la mousse nettoyante détoxifiante B07.

 

b07

Pour la première fois de ma vie, j’utilise une mousse nettoyante. Et c’est très bizarre comme sensation. J’ai l’impression de ne pas totalement nettoyer ma peau. D’autant plus qu’il n’y a pas forcément besoin de mouiller son visage avant d’appliquer la mousse (en tout cas, ce n’est pas indiqué). Je me sens un peu perdue.
Gros avantage cependant : après nettoyage, la peau est moins desséchée qu’avec les produits à texture gel/crème que j’utilise habituellement. J’ai toujours eu ce problème avec les nettoyants, même ceux qui se disent “apaisants”. Une fois rincée, la peau tire affreusement et dans mon cas, ça se manifeste également par des rougeurs (c’est trop bien ma peau ouais). Ici, la peau est plus souple, ce qui est plutôt agréable.

Depuis quelques années, j’ai pris l’habitude de passer de la lotion ou du tonique après le nettoyage. Et le tonique physiologique B05 fait bien son job.

 

b05

Je n’ai absolument aucune idée de ce que l’appellation implique, mais en tout cas, ce produit est chouette. On peut en appliquer sur les paupières et sans risquer de devenir aveugle. C’est comme Dop, ça ne pique pas les yeux. C’est parfait pour finir le démaquillage et se sentir so fresh.
Le tonique élimine les éventuelles sensations de tiraillements, pas mal pour ma peau sensible.
J’en ai racheté un flacon, preuve de mon attachement pour ce produit. Quand j’ai de l’argent, j’investis dans l’Herbal Energy Lotion d’Erborian que j’aime d’un amour profond et sincère, mais qui me fait quand même un peu mal au porte-monnaie. Mais quand le budget ne suit pas, le tonique physiologique est un bon compromis.

b04

Et enfin (ENFIN), last but not least, mon avis sur l’huile soyeuse démaquillante B04.

 

Depuis environ un an, je me démaquille exclusivement à l’huile démaquillante. Je ne trouve pas de meilleure solution pour enlever le maquillage waterproof ou un rouge à lèvres longue durée. J’en ai testé quelques unes : Muji, Liérac et État Pur. Et celle d’État Pur est celle que je préfère. Elle n’a pas d’odeur (celle de Liérac a une douce odeur pas désagréable, mais celle de Muji sent le plastique), ce que j’apprécie. J’aime quand c’est olfactivement neutre. L’huile démaquille très bien et se rince sans difficulté. J’aime la texture, pas trop épaisse. Et quand j’en mets malencontreusement dans les yeux, je ne crie pas à la mort (contrairement à la Liérac qui me brûle instantanément les globes oculaires). Que demande le peuple ?

 

Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester les actifs purs, qui sont un peu LE concept d’État Pur, mais bon, c’est déjà pas mal.